Chemin vers la spiritualité

Posté par le avril 11, 2013

chemin vers la Spiritualité

Article écrit par Muriel Nicault

On a demandé au Dalaï-lama: « Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité? »
Il a répondu: « Les hommes… Parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu’ils finissent par non vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu. »

Et oui nous nous sentons tous concernés , Alors de temps en temps posons nous cette question : qu attendons nous de la vie ?

Cette réflexion j aurai pu l appeler de l approche matérielle à l’éveil spirituel, du paraître à l être, chemin vers la vie intérieure ou encore exister est un fait vivre est un art
Souvent avec les personnes que j accompagne en thérapie ou en coaching je suis amenée à ces réflexions existentielles de la vie

La spiritualité est, difficile a définir
l ambiguïté principale tient au fait que l on confond généralement spiritualité et religion, la spiritualité englobe la religion mais pas seulement
la religion implique un ensemble bien défini ,déterminé de croyances ,de dogmes, de lois qui prétendent donner des réponses parfois intransigeantes et exclusives aux questionnement sur la vie et la mort
la religion ( religarer : relier) ,elle crée du lien social et relie l homme et dieu
la spiritualité ( spiritalis :propre à l esprit est dérivé de spiritus le souffle ,la respiration )

Si la religion relie, la spiritualité elle, libère !!
Elle libère par un travail sur soi et une recherche personnelle pour mieux comprendre le sens et le but de la vie
C est une recherche de sens au delà des apparences extérieures, c est avant tout une expérience vécue qui touche l esprit autant que le corps

Selon le conditionnement culturel de chacun, cette démarche renverra à des représentations et des voix très différentes cependant elles, auront toujours pour point commun de susciter un ébranlement de l être, un élargissement de la conscience et bien souvent du cœur : car le sacré quel que soit le nom qu on lui donne, transforme celui qui l éprouve

Classiquement l approche spirituelle s oppose à l approche matérielle
l approche matérielle repose essentiellement sur des preuves empiriques appréhendées par nos 5 sens, ce qui peut être vu , entendu ,gouté, touché ou senti. Elle se base sur l aspect extérieur des choses pour tirer des conclusions
Une personne matérialiste rectifie donc ce qui est mal ou inopportun dans sa vie en déplaçant les choses et en effectuant des changements extérieurs

l approche spirituelle en revanche consiste à voir au delà des apparences extérieures. la perception intuitive prime sur les 5 sens,
Un être spirituel change son monde en regardant àl intérieur de lui-même, en se transformant de l intérieur, en changeant et améliorant sa vision des choses ,en se posant des questions d ordre existentiel

Carl Jung disait : » votre vision ne deviendra claire que lorsque vous regarderez dans votre cœur. Qui regarde a l extérieur rêve . Qui regarde a l intérieur s éveille »
A chacun de trouver sa voix, son chemin de libération : la philosophie, la psychologie, l art ou aussi l essence de la poesie, sont autant d approchent spirituelle possible car la spiritualité c est avant tout l indépendance de l esprit

Mais pourquoi ce besoin de spiritualité ?

Dans notre monde moderne l homme tourne le dos à son esprit.
Il est devenu individualiste et se consacre plus à son corps et à la recherche de plaisirs immédiats.
Il est saturé d informations, de sons, d images, de rencontres, il est pris dans cette frénésie du « toujours plus »
Il recherche toujours d avantage d argent, de pouvoir ,de mondanité, de possession ,d admiration , de réussite familiale et sociale….. victime de notre société de consommation qui lui impose le culte de la performance, de la réussite, de la jeunesse et de la beauté , qui mesure la valeur de l homme à son salaire, à l accumulation de ses activités ou a son taux de productivité
Il se croit autonome, libre mais en réalité son champs se rétrécit

Toutes ces ambitions vous apparaissent peut être légitimes ?
alors pourquoi observe t on de plus en plus de personne solitaire, en manque de repères , insatisfaites ou dépressives alors qu elle semble avoir tout pour être heureuse ? Et ce culte de la performance ne revêt il pas un caractère impitoyable : un divorce, de ou la perte d un emploi sont bien souvent ressenti comme des échecs personnels graves et parfois insurmontable

j ai été frappée lors d un voyage en Indonésie de rencontrer des gens vraiment heureux et empreint d un grand sentiment de sécurité intérieur et de gratitude envers la vie .pourtant ils vivent de manière très simple, parfois dans la plus grande pauvreté,
Une vraie leçon de vie
sur cette petite ile Bali , la population est en majorité hindouiste et intègrent des éléments animistes et bouddhistes ,ils vénèrent aussi les éléments naturels et le culte des ancêtres. Mais surtout la vie matérielle n’est pas séparée de la vie spirituelle.
Chaque jours ils vont au temple prier méditer, faire des offrandes. Chaque étape de la vie ,de la naissance à la mort est rythmée par des rites de passages visant à maintenir l harmonie et la paix intérieure à toute les échelles de leur existence ,mais aussi la pratique de la solidarité ,du partage et de l amour
En plus de leurs activités professionnelles chacun pratique une activité artistique ; danse, musique, peinture, sculpture sur bois ou sur pierre pour orner les temples, les maisons,les jardins ,chaque jour est aussi une vénération et une recherche de la beauté

je les ai interrogés sur leur façon très simple de vivre ;Ils répondent « mais nous avons tous ce qu ils nous faut ,nous sommes heureux : nous auront toujours de quoi manger car la nature est féconde , nous aurons toujours un toit sur la tête , car même si nous perdons notre travail nous vivons au sein de la maison familiale jusqu’ a notre mort et l entraide fait partie de notre mode vie ,
nous n avons pas de stress …………le dernier a ajouté en riant ,parfois quand je regarde la télévision et que je vois comment vous vivez vous ,je vous plaint …. ..toujours pressés et stressés pour faires et acheter tant de choses qui ne servent a rien ,ah non, je n échangerai pas ma vie pour la vie occidentale …et puis vous n avez jamais l air heureux !!!

qu attendons nous de la vie ? après quoi courrons nous ?

Ecoutez encore l histoire de ce pêcheur qui se repose à l ombre d un palmier, savourant l instant présent et son bonheur d être
.un homme riche le croise et l encourage à travailler davantage
« pour quoi faire ? » répond le pêcheur
Pour gagner de l argent
Pour quoi faire ?
Pour habiter une belle maison
Et puis après ?
Développer ton commerce avec tes enfants
Et après ?
après tu sera tranquille et heureux de pouvoir te reposer
Le pêcheur répond : c est déjà ce que je fais

Bien sure nous vivons dans cette société matérialiste, nous ne pouvons le nier, refuser notre situation sociale serai aussi source de souffrance ………… alors comment faire ?
Pour beaucoup l éducation que nous avons reçue se souciait peu de l épanouissement intérieur.
On se préoccupait plus de nous enseigner un savoir faire ou paraître qu un savoir être
On nous apprenait plus à faire face aux défis extérieurs de l existence qu aux défis intérieurs :
bien souvent personne ne nous apprend comment être en paix avec nous même et les autres ,comment se connaître et résoudre ses propres contradictions , comment réagir face a la souffrance ? Comment aimer ? Comment accéder au bonheur vrai qui ne relève pas de la réussite sociale et de l acquisition de bien matériels ?

Certain on reçu une éducation religieuse qui joue parfois le rôle d éducation de la vie intérieure ou de refuge lors des difficultés de la vie ,d autre vont chercher et parfois commencer par changer les circonstances extérieures continuer d avoir ou de faire toujours plus a la recherche du bonheur !!
Ceci ne fera que renforcer leur ego, l ego que nous avons développés pour survivre est une armure très efficace pour protéger le cœur de la personnalité , mais attention c est aussi une prison redoutable si l on si laisse prendre
le changement doit se faire a l intérieur !!! a chacun de trouver sa voix

et peut m importe le temps qu il faudra et l âge a l aquel on commence ,il n y a nulle part ou aller l important est de continuer le chemin de la connaissance et de la compréhension de la vie
Le voyage spirituel est un long processus de découverte expérimentale

Penser par soi-même est une des plus grandes difficultés que doit affronter l’esprit, si emprunt a céder à la pensée convenue et aux schémas dogmatiques et pour celui qui cherche il est possible telle un navire de voguer un peu ,s arrêter, faire demi- tour, repartir dans une autre direction , voguer un peu plus
l important est de se poser les bonnes questions
Qui suis-je ?
Qu’elle est ma mission sur cette terre ?
Est ce que je vais à l essentiel ?
Est ce que je suis en accord avec moi même ?
Est ce que j apporte quelque chose au monde ?

en avançant dans ces questionnements on est surpris de découvrir de nombreux points commun dans les différentes sagesses, religion ,philosophie , courant spirituels ou humaniste ,et même rejoins plus récemment par les neuro sciences
j en citerai quelques uns en réponses aux questions précédentes

-Se relier à soi par la corporalité : c est le retour en son centre par l intermédiaire des 5 sens que ce soit par le sport, la contemplation, la méditation

-Se connaître soi même :, cette notion nous renvois à l introspection et à la connaissance

-Prendre conscience de l impermanence et l accepter : tout ce qui apparaît est voué à disparaître et tout change constamment. c’est la véritable nature de notre existence et de tout l’univers,
si nous n’arrivons pas à lâcher prise, c’est comme si nous nagions constamment à contre courant, c’est-à-dire que nous nous attachons à des choses qui nous arrivent et à ce que nous pensons être nous-mêmes
-vivre ici et maintenant : je citerai cette phrase de Roosevelt « hier est de l histoire ,demain est un mystère ,aujourd’hui est un cadeau »

-Cultiver le juste milieu : car la sagesse est toujours dans la mesure

-Passer de la peur / à l amour et à la compassion : donner et recevoir de l affection représentent nos besoins les plus profond , nous libère de l ego,
Enfin ne pas oublier que

-Le bonheur est en soi dans l acceptation de ce qui est : ce ne sont pas les éléments extérieurs qu il faut changer mais bien souvent notre regard sur le monde
changer nos pensées et nos croyances qui conditionnent en grandes parties ce qui nous arrive

Alors face a ce vaste programme soyons comme le jardinier : patient et constant ….
jj rousseau disait ; « la jeunesse est le temps d étudier la sagesse, la vieillesse est le temps de la pratiquer ….. »
je vous souhaite un très bon chemin !!!

Muriel Nicault décembre 2012

 

Des livres pour aller plus loin

frédérique  Lenoir : petit traité de vie intérieure
socrate,jesus,bouddha
l âme du monde

Arnaud Desjardin: retour a l essentiel
l audace de vivre

Matthieu ricard: plaidoyer pour le bonheur

Sagesse et spiritualité pour les nuls

le magazine :le monde des religions ( janvier et fevrier 2013)